• A Londres, climat tendu pour la visite de Trump, partisan du hard Brexit

    Il y a 4 jours - Par La Tribune

    La Première ministre britannique attend beaucoup de la visite de quatre jours du président américain, qui vient d'atterrir à Londres ce jeudi après-midi, pour consolider les liens, notamment commerciaux, entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis à moins de neuf mois de l'échéance du Brexit. Mais de nombreux écueils se dressent sur la route de ce scénario optimiste : de nombreuses manifestations sont prévues pour protester contre la venue du président américain, dont l'impopularité est massive selon un sondage de YouGov. En outre, avec son Brexit "doux", Theresa May risque quelques...
    Lire la suite ...