• Comment les commerces se ruent sur les data pour ouvrir boutique

    Il y a 16 heures - Par Challenges

    "Si l'on prend la rue de Rennes à Paris, à 40 mètres de différence, on peut avoir 30% d'écart de flux piétons." Julien Thooris, directeur général adjoint chez Mytraffic, assène ce constat au détour d'une phrase. Un simple chiffre mais qui en dit long. Il faut dire que les data, la jeune pousse connaît bien. C'est même son fonds de commerce. En se basant sur les informations de géolocalisation des smartphones, elle propose ainsi des analyses de flux de piétons aux commerces ou aux villes. Une vraie mine d'or pour ceux-ci. Car 30% de piétons en plus ou en moins qui passent devant une...
    Lire la suite ...