• Comment le PDG de l'Onera a sauvé un fleuron de l'aérospatial français

    Il y a 25 jours - Par Challenges

    En entrant dans le bureau lumineux de Bruno Sainjon, au siège de l'Onera à Palaiseau , difficile de manquer la collection de maquettes du taulier. Une impressionnante escadrille de Rafale, A 400M, Ariane 5 et missiles balistiques M51, que le patron couve d'un regard énamouré. Et pour cause : l'Onera (Office national d'études et de recherches aérospatiales), laboratoire public de 2 000 salariés que dirige cet ingénieur de l'armement de 57 ans, a participé à tous ces grands programmes. « Nous travaillons désormais sur les missiles hypersoniques de la dissuasion française, les drones lanceurs...
    Lire la suite ...