• Afrique et Moyen-Orient : le kényan Safaricom est devenu la 3e société la plus valorisée en bourse

    Il y a 2 jours - Par IFC Consulting

    Le secteur des télécommunications est considéré par les investisseurs comme une machine à sous. Lorsqu'on a comme Safaricom des chances d'avoir une nouvelle licence d'exploitation, cela attire. Pourtant des risques de bulle financière existent dans le cas présent.
    Le kényan Safaricom, première capitalisation boursière du Nairobi Securities Exchange , attire de nombreux investisseurs étrangers, depuis que le groupe a pris la tête d'un consortium actuellement en compétition pour obtenir une licence de télécommunications en Ethiopie. 48 millions de ses titres ont été échangés la semaine du 30...
    Lire la suite ...